44 posts tagged écrivain

Personnages - Matias Roskos - Pictoplasma 2011 - Character Walk

Comment je crée mes personnages

J'ai commencé à écrire sans avoir conscience de la nécessité de créer des personnages. Je pensais qu'il suffisait de griffonner sur une fiche cartonnées quelques caractéristiques physiques, psychologiques et sociales pour que mon protagoniste, telle une créature de roman fantastique, accède à l'existence. Il en est résulté une galerie d'ectoplasmes et de copies déguisées de moi-même, qui finissaient toujours par ennuyer, agacer ou mettre en colère les amis à qui je confiais la douloureuse corvée de me lire. Antipathique, ma Sarah ? Inexistant, mon François ? Je devais me rendre à l'évidence : les mésaventures que j'infligeais à ces êtres imaginaires ne suscitaient jamais la compassion, parce qu'elles n'arrivaient, pour ainsi dire, à personne....

Poursuivre la lecture

Auto-édités : Dave Catchpole - The Making of Harry Potter

Mauvais, les auto-édités ?

La parution, vendredi 5 juin, du billet de Thibault Delavaud Pourquoi les auto-édités sont-ils mauvais ? a déclenché une tempête sur Facebook. De façon prévisible, les auteurs indépendants ont exprimé une forte opposition à l'égard des idées exprimées dans cet article. Dans ce billet, je souhaite répondre à Thibault de façon amicale, respectueuse et constructive. En effet, j'estime que la question qu'il pose est à la fois courageuse et justifiée, et que les auteurs indépendants doivent disposer d'une réponse convaincante....

Poursuivre la lecture

Lucie Acamas et l'armée de Gaïus, par Kouvertures

Mes nouvelles Kouvertures

Imaginez que vous devez publier un nouveau volume d'une série lundi 11 mai. Vous l'avez annoncé à diverses personnes, l'information a été reproduite dans un blog, la promesse figurait dans un concours organisé pour le lancement du nouvel opus. Prudent, vous avez envoyé vos documents – illustration, textes de quatrième de couverture, cahier des charges – à votre créateur de couvertures habituel quinze jours plus tôt. Cela ne devrait pas être trop difficile pour lui, il ne lui reste qu'à copier et coller les nouveaux textes et fichiers dans le modèle qu'il a créé pour le premier volume. La date approche, mais l'artiste ne donne pas signe de vie. Vous essayez de le contacter par divers moyens, mais il persiste dans son absence. Son site ne comporte pourtant aucune indication de vacances et la colonne de gauche de Facebook (amis présents) annonce de temps en temps sa présence en ligne. Il pourrait être malade (à nouveau), amnésique à la suite d'un accident de la route, ou tout autre état fâcheux issu de l'imagination fertile d'un auteur de thrillers. Vous vous sentez vaguement inquiet pour lui, mais tout autant pour votre projet. Sans lui, vous ne pouvez produire ni commander une couverture dans la lignée des précédentes....

Poursuivre la lecture

Logo de Scrivener

Scrivener, le meilleur logiciel d’aide à l’écriture

Depuis plusieurs années, les logiciels d'aide à l'écriture se sont multipliés, offrant une palette de fonctionnalités relativement similaires et destinés à l'écriture de scénarios, de romans ou de textes en général. Hélas, la plupart de ces logiciels ne possèdent pas de version française, ce qui rend leur accès difficile pour la plupart des utilisateurs francophones. Cet article décrira Scrivener, que de très nombreux auteurs considèrent comme le meilleur, et qui présente l'avantage incomparable d'être traduit dans notre langue. Je précise d'emblée que Scrivener est payant (40 € environ)....

Poursuivre la lecture

Rémunération : Money in Stock

Quelle rémunération pour les auteurs ?

Ces dernières semaines, la presse francophone et anglophone a souvent évoqué un thème qui fait l'objet de nombreux fantasmes : la rémunération des auteurs. Pour une fois, les journalistes ne se sont pas intéressés à Stephen King ou à Joanne Rowling, mais aux sans-grade, aux écrivaillons sous-payés, troupeaux très peu glamour qui a le mauvais goût de revendiquer – non mais je rêve – de meilleures rémunérations....

Poursuivre la lecture

Goodreads- Babelio - Livraddict - logos

Babelio et Livraddict pour les auto-édités

Un auteur auto-édité, par définition, n'a pas accès aux médias. Quand il envoie des communiqués de presse, les journalistes les lisent (au mieux) en bâillant. Le Monde des livres ne lui consacre aucun dithyrambe. Même s'il vend 10 000 exemplaires, les télévisions ne l'invitent pas (mais mon petit doigt me dit qu'ils finiront par s'intéresser à des réussites exemplaires, comme celle de Jacques (et Jacques-Line) Vandroux). S'il veut que les lecteurs soient guidés vers ses livres autrement que par les mots-clés et les catégories d'Amazon, il ne lui reste guère que les blogs littéraires et les sites de critique collaboratifs, comme Babelio et Livraddict....

Poursuivre la lecture

Ruines : [AndreasS] - Hungry for more

Cinq usages des ruines en littérature

J'ai toujours aimé les ruines. En la matière, mes goûts sont éclectiques : ruines de châteaux médiévaux, ruines d'églises ou de temples, ruines de cités anciennes, ruines d'immeubles, de pavillons bourgeois, d'usines, de parcs d'attraction, ruines de tout ce qui fut beau, puissant et majestueux....

Poursuivre la lecture

Dramaturgie : Hats Off To The Screenwriters, par Yves Lavandier

Hats Off To The Screenwriters, d’Yves Lavandier

Yves Lavandier, dont il a déjà été question dans ce blog, vient de mettre en ligne une nouvelle série de vidéos consacrées aux concepts-clés de sa méthode. Il s'agit de Hats Off To The ScreenWriters (Chapeau bas aux scénaristes). Cette série est en anglais, mais elle ne présente aucune difficulté particulière. Elle constitue une excellente introduction à la dramaturgie, dont tous les mécanismes ne s'appliquent pas à la littérature, mais qui se révèle d'une grande utilité pour les auteurs qui racontent de « vraies histoires »....

Poursuivre la lecture

Pinterest : logo

Pinterest au service des auteurs

Les auteurs sont des ogres du réel. Il en absorbent des quantités gigantesques, qu'ils digèrent et transforment en style, en intrigues, en personnages, en savantes réflexions et surtout en décors. Il existe bien sûr des auteurs qui placent leurs histoires dans un cadre vague et peu défini, une ville d'Europe centrale ou des routes d'Amérique. En attendant les barbares, de J. M. Coetzee, par exemple, fait partie de ces romans volontairement évasifs quant aux lieux et à l'époque historique. ...

Poursuivre la lecture

Dramaturgie : lubka kriva - Life Is a theatre

La dramaturgie au service de la littérature ?

Yves Lavandier fait partie depuis longtemps de mes héros personnels. J'emporterais volontiers son livre La dramaturgie sur une île déserte – à condition de pouvoir en revenir pour faire lire les histoires que j'aurais écrites grâce à lui. Mon édition commençait à dater. Il s'agissait de la toute première, datant de 1994 et achetée dès sa sortie. J'ai donc acheté la mise à jour la plus récente, parue en janvier 2014, accompagnée du livre Construire un récit.
...

Poursuivre la lecture

Inscrivez-vous et recevez un ebook

Dix lettres d'information dans l'année, avec

Vous recevrez mon roman de jeunesse Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert.

Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert, par Kouvertures.com

Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert, par Kouvertures.com

S'inscrire