4 posts tagged Hachette

Ventes d'ebooks : Yataka Tsutano - Kindle 2: Electronic Paper Display

Ventes d’ebooks aux USA : fin ou début ?

« La nouvelle de ma mort était une exagération », écrivait Mark Twain suite à l'annonce précoce de son décès. Dans son cas, au moins, l'erreur des journalistes ne pouvait être attribuée à leur désir secret de voir l'auteur disparaître. Depuis cette célèbre mise au point, la presse n'a pas appris la prudence ; elle persiste au contraire à nous annoncer toutes sortes de morts et d'événements fâcheux, sans se soucier du fait qu'ils ne se réalisent pas....

Poursuivre la lecture

Amazon-Hachette - Carl Malamud - Shipments from Amazon

L’accord Amazon-Hachette : au nom des auteurs ?

Cette fois, ça y est  Amazon et Hachette ont arrêté la guerre. Chacun jure ses grands dieux qu'il est satisfait de l'accord atteint. Hachette, par exemple, s'en félicite, affirmant que  : « the percent of ...

Poursuivre la lecture

Thomas Hawk - The New York Times

Il faut couvrir la guerre Amazon-Hachette, non s’y joindre

Un beau geste en faveur de la neutralité de la presse David Gaughran signale un important article paru avant-hier (4 octobre) dans le New York Times. Ce papier, écrit par Margaret Sullivan, le « public editor » ...

Poursuivre la lecture

Biblitoheque des Champs Libres - Livre d'heures de Jean de Montauban - Lutte entre un dragon et un lion

Amazon-Hachette : laissez se battre les titans

Si vous n'avez pas encore entendu parler de la guerre Amazon-Hachette, vous ne lisez sans doute jamais les journaux. En tout cas, pas Le Monde, qui couvre fidèlement le conflit. Olivier Frébourg, par exemple, y qualifie la société américaine de « titan fascinant qui moissonne la planète, exigeant d'Hachette et bientôt de tous les éditeurs des sacrifices inhumains ». Dans le même article, il traite Amazon de « cheval de Troie » des États-Unis. Dans un article titré « Qui pour arrêter Amazon, le voyou ? », un libraire dresse la liste des vilenies du géant américain, contredisant au passage la théorie du complot d'Olivier Frémont (« Amazon abuse les responsables politiques »). Marie Sellier, Présidente de la Société des gens de lettres, accuse quant à elle le titan de prendre les auteurs en otage, tout en reconnaissant que les auteurs en question sont systématiquement sous-payés par leurs éditeurs....

Poursuivre la lecture