42 posts tagged édition

Autoédition : mes deux premiers romans

Parution de mes deux premiers livres en auto-édition

Il a fallu trois mois et demi de travail pour y parvenir. Trois mois d'un travail exclusif et sans relâche, un travail passionnant et riche en enseignements. Tout au long de ce processus, je me suis efforcé de demeurer fidèle à une exigence de qualité et de professionnalisme....

Poursuivre la lecture

Illustration : l'image définitive de kaieri

Illustration : kaieri, dessinatrice chez Fiverr

Je cherchais un illustrateur pour Le sachet de bonbons. Je voulais un style irrévérencieux, enfantin, américain, le style d'un enfant de la suburbia qui n'aurait pas été gagné par le conformisme du consommateur. Comme je traînais souvent sur Fiverr, m'émerveillant des offres utiles ou futiles présentées par cette vitrine mondiale, c'est là que je me mis à chercher la perle rare. Après quelques minutes à peine, je choisis kaieri : « I will draw your character for $5 » (Je dessinerai votre personnage pour 5 dollars)....

Poursuivre la lecture

Maîtres de leurs ouvrages : les autoéditeurs au XVIIIe siècle

Des auto-éditeurs au XVIIIᵉ siècle

Les arguments en faveur de l’auto-édition proviennent parfois de sources surprenantes. Pour preuve, cet article, paru dans le numéro 49 de la revue Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie et recensant le livre de Marie-Claire Felton, Maîtres de leurs ouvrages. L’édition à compte d’auteur à Paris au XVIIIe siècle. L’auteure est chercheure postdoctorale Banting à l’Université McGill au Canada....

Poursuivre la lecture

Formatage numérique : Andy Ihnatko Kindle 2, Kindle 3, and iPad

Je m’édite – 7 – Le formatage numérique

Des caractères qui changent de taille au cours d'une phrase. Des listes dont les puces disparaissent hors des marges de l'appareil. Des mots bizarrement sectionnés. Des images décalées par rapport à leur légende. Dans le numérique, tout est possible, surtout ce que vous n'avez pas prévu. Perfides, les machines transforment le fichier qui fonctionnait si bien sur votre ordinateur en un bouillon typographique indigne de la publication....

Poursuivre la lecture

Amazon-Hachette - Carl Malamud - Shipments from Amazon

L’accord Amazon-Hachette : au nom des auteurs ?

Cette fois, ça y est  Amazon et Hachette ont arrêté la guerre. Chacun jure ses grands dieux qu'il est satisfait de l'accord atteint. Hachette, par exemple, s'en félicite, affirmant que  : « the percent of ...

Poursuivre la lecture

Illustration définitive - Scarlet Harlequin

Illustration : mon expérience avec Scarlet Harlequin

En littérature de jeunesse, il n’est guère de couverture sans illustration originale. L’illustration définit le genre et le lectorat, offre un support à l’imagination et permet au lecteur de se faire une idée de ce que le livre peut lui offrir. Certes, les couvertures des romans « pour ados » affichent de plus en plus souvent des photos ayant subi un lourd traitement de retouche d’image à la place des traditionnels dessins, mais cette pratique est encore confinée à quelques sous-genres...

Poursuivre la lecture

Couverture : Krissy and Dennis - Custom Upcycled Newbury Comics Journal

Je m’édite – 6 – La couverture

L’exception française Tous les auteurs auto-édités étasuniens vous le diront : rien n’est plus important pour la réussite d’un livre que sa couverture. En France, cette affirmation pourrait facilement être contredite, tant il est vrai que la collection blanche de Gallimard demeure une référence absolue en matière de qualité littéraire. Traditionnellement, les couvertures des livres publiés en France se distinguent par leur sobriété, les livres et les auteurs étant considérés comme moins importants que la collection et la maison d’édition. Outre-Atlantique, il est souvent difficile de distinguer un style d’éditeur parmi tous les livres publiés par une maison. Chaque ouvrage bénéficie d’une couverture unique, destinée à plaire à ses futurs lecteurs plus qu’à asseoir le prestige de la collection à laquelle il appartient....

Poursuivre la lecture

The Indie Author Power Pack

The Indie Author Power Pack : l’auto-édition en trois livres

L’autoédition invente son propre marketing. Sans éditeur ni attachée de presse, mais avec de nouveaux moyens issus du numérique. Nous en avons aujourd’hui un nouvel exemple, avec la publication du Indie Author Power Pack (0,89 €), la réunion de trois ouvrages à succès écrits par quelques-uns des auto-édités de langue anglaise les plus convaincants : – Write. Publish. Repeat. Des auteurs américains Sean Platt et Johnny B. TruantLet’s Get Digital (2ᵉ édition) de l’écrivain irlandais David Gaughran (disponible par ailleurs en français) – How To Market A Book (2ᵉ édition) de la britannique Joanna Penn...

Poursuivre la lecture

Image du profil LinkedIn de Céline Bernard

Céline Bernard, écrivain pour les autres

Quel auteur n’a jamais rêvé de rencontrer le lecteur parfait, celui qui saurait comprendre toutes ses intentions et suivre les mouvements de son âme sans se perdre en chemin ? Après des mois d’écriture en solitaire, il aspire, comme un voyageur revenant d’une terre étrangère, à rencontrer quelqu’un qui parle sa langue et lui tende un miroir où il reconnaisse enfin son image. Céline Bernard offre cela, et bien d’autres choses encore. Écrivain public, elle met sa plume et son attention bienveillante à la disposition de tous ceux qui aspirent à laisser une trace de mots sur le papier ou l’écran. Je lui consacre ce billet en guise d’hommage et de remerciement....

Poursuivre la lecture

Logo NaNoWriMo

NaNoWriMo, ou comment devenir romancier en un mois

Samedi prochain commence un événement annuel extrêmement couru dans le monde anglophone : le NaNoWriMo, ou National Novel Writing Month (mois national de l'écriture romanesque). Le principe est simple: tous les participants (310 095 en 2013) doivent écrire un roman de 50 000 mots entre le premier et le trente novembre. Sur le site du concours, un compteur de mots permet d'attester de la réussite de chaque auteur. Aucun jury n'évalue la qualité des productions, ni le respect sourcilleux d'un règlement ; le défi s'adresse avant tout à l'écrivant lui-même, et le concours n'a pour ambition que de favoriser l'écriture créative....

Poursuivre la lecture