10 posts tagged autopublication

Catégories - mightymightymatze - Filing cabinet

Auto-édition : les catégories Amazon

Vous venez de recevoir les courriels de confirmation KDP et de CreateSpace. Ça y est, votre livre est publié, et disponible sur Amazon. Il s'agit d'un petit roman pour enfants évoquant la tendre relation d'un garçon solitaire avec un suricate. Vous tapez son titre dans la fenêtre de recherche, et il apparaît enfin, tout frais, tout neuf, totalement dépourvu de commentaires, mais il est là. Il faut ensuite quelques jours pour que les versions papier et numérique fusionnent en une seule page produit. Enfin, vous en vendez deux (à la tante qui vous a élevé et à votre meilleur ami) et vos catégories apparaissent (uniquement sur le versant Kindle de votre page produit). Et là, c'est la déception....

Poursuivre la lecture

Relecture de manuscrit : Joanna Bourne - manuscript corrections

Comment améliorer son manuscrit, par Thibault Delavaud

Thibault Delavaud est un auteur de science-fiction qui s'auto-édite depuis 2012. Il fait partie de cette nouvelle génération d'écrivains l'auto-édition et le numérique ne sont pas des solutions de rattrapage, mais ...

Poursuivre la lecture

Auto-édition : Julie Kertesz - Artisan de Paris 18e, relieur de livres

L’auto-édition, nouveau métier d’art

Peut-on lire un roman comme on écoute un ami ? Ou bien comme un enfant écoute, les yeux brillants, le conteur du village ? S’il fallait tout recommencer, il suffirait d’un auteur et de son public pour que renaisse l’art de la narration. Aujourd’hui, tant de personnes s’interposent entre le rêve et les rêveurs, la bouche et l’oreille, le texte et ses lecteurs, que le lien d’une âme aux autres disparaît parfois complètement, au profit de la morne consommation de produits culturels. Ils savent mieux que vous ce que vous devez écrire ou ce que vous devez lire. Ils promettent à l’auteur le succès, aux lecteurs un objet bien manufacturé. Découpé, calibré, toiletté par les spécialistes de l’emballage, le rêve perd ses plumes et ses griffes pour devenir un numéro dans une collection standardisée....

Poursuivre la lecture

Autoédition : mes deux premiers romans

Parution de mes deux premiers livres en auto-édition

Il a fallu trois mois et demi de travail pour y parvenir. Trois mois d'un travail exclusif et sans relâche, un travail passionnant et riche en enseignements. Tout au long de ce processus, je me suis efforcé de demeurer fidèle à une exigence de qualité et de professionnalisme....

Poursuivre la lecture

Maîtres de leurs ouvrages : les autoéditeurs au XVIIIe siècle

Des auto-éditeurs au XVIIIᵉ siècle

Les arguments en faveur de l’auto-édition proviennent parfois de sources surprenantes. Pour preuve, cet article, paru dans le numéro 49 de la revue Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie et recensant le livre de Marie-Claire Felton, Maîtres de leurs ouvrages. L’édition à compte d’auteur à Paris au XVIIIe siècle. L’auteure est chercheure postdoctorale Banting à l’Université McGill au Canada....

Poursuivre la lecture

Couverture : Krissy and Dennis - Custom Upcycled Newbury Comics Journal

Je m’édite – 6 – La couverture

L’exception française Tous les auteurs auto-édités étasuniens vous le diront : rien n’est plus important pour la réussite d’un livre que sa couverture. En France, cette affirmation pourrait facilement être contredite, tant il est vrai que la collection blanche de Gallimard demeure une référence absolue en matière de qualité littéraire. Traditionnellement, les couvertures des livres publiés en France se distinguent par leur sobriété, les livres et les auteurs étant considérés comme moins importants que la collection et la maison d’édition. Outre-Atlantique, il est souvent difficile de distinguer un style d’éditeur parmi tous les livres publiés par une maison. Chaque ouvrage bénéficie d’une couverture unique, destinée à plaire à ses futurs lecteurs plus qu’à asseoir le prestige de la collection à laquelle il appartient....

Poursuivre la lecture

Livre numérique : Eric Harrison - Printing Press Demonstration

Éloge du livre numérique

Je fais partie de ceux qui se sont toujours méfiés des liseuses électroniques.J'ai essayé il y a quelques années l’une des premières machines de Sony, mais je l’ai revendue très vite. J’étais sensible aux réflexions des luddites français (Cédric Biagini, L’emprise numérique. Comment internet et les nouvelles technologies ont colonisé nos vies, éditions L’échappée) et je répétais volontiers les arguments des anti au sujet de la sensualité de l’objet-livre, de la convivialité du papier par rapport aux froides machines, de la pollution engendrée par les appareils à obsolescence programmée, etc....

Poursuivre la lecture

Le réviseur - Quinn Dombrowski - Correction

Je m’édite – 5 – L’indispensable réviseur

Solitude C'est devenu un cliché : l'écriture est une expérience solitaire, qui surgit des fondements les plus intimes d'un individu. Les mots qui vous hantent exigent un partage, mais vous ne pourrez les donner à lire qu'au terme d'une longue solitude. Jusqu'au bout, vous ignorerez la valeur de ces pages accumulées. Vous supplierez vos amis, vos parents, votre conjoint(e) de vous donner un avis, mais vous vous apercevrez vite que les félicitations que vous leur aurez arrachées ne vous rassurent pas. Ce dont vous avez besoin, c'est de l'analyse objective d'un(e) professionnel(le). Mais vous ne l'obtiendrez pas....

Poursuivre la lecture

Vancouver Film School - Sound Design for Visual Media and Film Production

La revanche du producteur

Dans le film Des hommes d'influence (Wag the Dog), de Barry Levinson (1997), Dustin Hoffman joue le rôle de Stanley Motss, un producteur hollywoodien appelé à fabriquer un fausse guerre contre l'Albanie pour couvrir un scandale sexuel qui éclabousse un président sortant. Prodigieusement riche, Motss conserve pourtant une frustration : bien qu'il soit à l'origine de tant de succès du cinéma, il demeure inconnu, alors que le public et les critiques portent aux nues les réalisateurs. Cette frustration finit par causer sa perte : à la fin du film, alors que son « spectacle » a largement atteint son objectif, il décide d'obtenir une revanche en révélant qu monde qu'il en est le créateur. Il est donc exécuté pour préserver le secret....

Poursuivre la lecture

Autoédition - Leo Reynolds - print

Je m’édite – 4 – Auto-édition, auto-publication, auto-promotion

« Un voyage de mille li commence par le premier pas » disaient les anciens Chinois. Le périple de l'auto-éditeur, quant à lui, commence par une liste des tâches. La femme ou l'homme-orchestre joue d'abord de chaque instrument séparément. Si nous voulons assurer seuls les nombreuses fonctions de la chaîne éditoriale, nous devons disposer d'un modèle, d'une carte routière qui nous indique le chemin et les escales....

Poursuivre la lecture

Inscrivez-vous et recevez un ebook

Dix lettres d'information dans l'année, avec

Vous recevrez mon roman de jeunesse Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert.

Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert, par Kouvertures.com

Lucie Acamas et les Compagnons de l'Ordre Vert, par Kouvertures.com

S'inscrire