Archives de catégories de catégories :: Le blog

Logo de Scrivener

Scrivener, le meilleur logiciel d’aide à l’écriture

Depuis plusieurs années, les logiciels d’aide à l’écriture se sont multipliés, offrant une palette de fonctionnalités relativement similaires et destinés à l’écriture de scénarios, de romans ou de textes en général. Hélas, la plupart de ces logiciels ne possèdent pas de version française, ce qui rend leur accès difficile pour la plupart des utilisateurs francophones. Cet article décrira Scrivener, que de très nombreux auteurs considèrent comme le meilleur, et qui présente l’avantage incomparable d’être traduit dans notre langue. Je précise d’emblée que Scrivener est payant (40 € environ). (suite…)

Rémunération : Money in Stock

Quelle rémunération pour les auteurs ?

Ces dernières semaines, la presse francophone et anglophone a souvent évoqué un thème qui fait l’objet de nombreux fantasmes : la rémunération des auteurs. Pour une fois, les journalistes ne se sont pas intéressés à Stephen King ou à Joanne Rowling, mais aux sans-grade, aux écrivaillons sous-payés, troupeaux très peu glamour qui a le mauvais goût de revendiquer – non mais je rêve – de meilleures rémunérations. (suite…)

Losers : Celestine Chua - Nerver a Loser

Losers, les auteurs auto-édités ?

C’est Neil Jomunsi qui a jeté le pavé dans la mare. Pensez donc : il a eu l’audace de dire tout haut que le grand public considère les auto-édités comme des losers, des perdants quoi. Un scandale ! À l’origine de sa réflexion, une citation de François Bon :

L’auteur, s’il entre lui-même dans la danse d’une micro-micro-économie, c’est connu, se salit les mains et n’est plus digne de rien ; un musicien qui crée son label, honneur ; un danseur qui crée sa compagnie, honneur ; un inventeur de logiciel qui crée sa start-up, honneur ; un écrivain qui vend ses livres lui-même, la honte…

(suite…)

Paul - Abandoned Manor (manoir abandonné)

Nouvelle gratuite : Whisky !

Cette nouvelle a une histoire. J’ai publié récemment un article où je confessais ma passion coupable pour les ruines. Cet article, diffusé ensuite sur les réseaux sociaux, m’a valu ensuite plusieurs commentaires, dont celui d’un auteur dont j’ai fait la connaissance à cette occasion, Pascal Bléval. Comme moi-même, Pascal écrit de la science-fiction/fantasy. Il a publié Chroniques d’une humanité augmentée: Chroniques du futur, et prépare une nouvelle série, le chant de l’Arbre-Mère. (suite…)

Goodreads- Babelio - Livraddict - logos

Babelio et Livraddict pour les auto-édités

Un auteur auto-édité, par définition, n’a pas accès aux médias. Quand il envoie des communiqués de presse, les journalistes les lisent (au mieux) en bâillant. Le Monde des livres ne lui consacre aucun dithyrambe. Même s’il vend 10 000 exemplaires, les télévisions ne l’invitent pas (mais mon petit doigt me dit qu’ils finiront par s’intéresser à des réussites exemplaires, comme celle de Jacques (et Jacques-Line) Vandroux). S’il veut que les lecteurs soient guidés vers ses livres autrement que par les mots-clés et les catégories d’Amazon, il ne lui reste guère que les blogs littéraires et les sites de critique collaboratifs, comme Babelio et Livraddict. (suite…)

Dramaturgie : Hats Off To The Screenwriters, par Yves Lavandier

Hats Off To The Screenwriters, d’Yves Lavandier

Yves Lavandier, dont il a déjà été question dans ce blog, vient de mettre en ligne une nouvelle série de vidéos consacrées aux concepts-clés de sa méthode. Il s’agit de Hats Off To The ScreenWriters (Chapeau bas aux scénaristes). Cette série est en anglais, mais elle ne présente aucune difficulté particulière. Elle constitue une excellente introduction à la dramaturgie, dont tous les mécanismes ne s’appliquent pas à la littérature, mais qui se révèle d’une grande utilité pour les auteurs qui racontent de « vraies histoires ». (suite…)

Pinterest : logo

Pinterest au service des auteurs

Les auteurs sont des ogres du réel. Il en absorbent des quantités gigantesques, qu’ils digèrent et transforment en style, en intrigues, en personnages, en savantes réflexions et surtout en décors. Il existe bien sûr des auteurs qui placent leurs histoires dans un cadre vague et peu défini, une ville d’Europe centrale ou des routes d’Amérique. En attendant les barbares, de J. M. Coetzee, par exemple, fait partie de ces romans volontairement évasifs quant aux lieux et à l’époque historique. (suite…)

Livre numérique : Mo Riza - On the platform, reading

6 arguments ferroviaires pour le livre numérique

La France, paraît-il, résiste au changement. Tout en faisant partie des pays les plus modernes, les plus automatisés, les plus technophiles du monde. Le Français affectionne les petits villages de pierre, où il se rend avec sa voiture connectée munie d’un GPS, les producteurs artisanaux d’huile d’olive, qu’il découvre sur l’une des cinq tablettes de la famille, les métiers d’art traditionnels, qu’il soutient en visitant l’espace de vente high-tech situé dans une zone d’activité provençale. (suite…)